Accueil > Agenda > ANNULÉ : A BOY CALLED VIDAL + SANTIAGO + ENTRACTE TWIST
LE 26 mai 2016 // Concerts // ANNULÉ : A BOY CALLED VIDAL + SANTIAGO + ENTRACTE TWIST

ANNULÉ : A BOY CALLED VIDAL + SANTIAGO + ENTRACTE TWIST

Gonzaï Records présente


Notre première réédition jouée sur scène, notre signature de rentrée, celle de la rentrée prochaine. Avant de plonger dans le grand, Gonzaï Records présente une partie et ses groupes et amènera toutes les références du label à Petit Bain.

ANNULÉ

JEUDI 22 SEPTEMBRE
A BOY CALLED VIDAL joue Marie et les Garçons
+ SANTIAGO
+ ENTRACTE TWIST
20h / 9€ en prévente*, TR, habitants du 13eme / 11€ sur place
*hors frais de location
EVENT FB

A BOY CALLED VIDAL
joue Marie et les Garçons
New York Punk mais de Lyon
Quand Patrick Vidal met les pieds à New York pour enregistrer son album avec “Marie et les Garçons“, il se retrouve en plein vortex Disco et No Wave. Il ne sait pas encore que son groupe sera bientôt produit par John Cale et encore moins que leur disque sera réédité par Gonzaï Records. Groupe mythique de la scène disco-punk, Marie et les Garçons doit également son nom à Marc Zermati de l’Open Market et Skydog Records. Suivront un concert au CBGB en 1978, des singles comme "Re-Bop" défendus par le Melody Maker et un début de notoriété au-delà de l’hexagone. Après l’enregistrement de ce premier album aux idées ambitieuses mixant disco et expérimentations minimalistes ("à la Residents" selon Patrick Vidal), c’est déjà la fin du groupe et Marie, ne comprenant pas bien le nouveau beat des Garçons, rejoint Electric Callas… Il ne restera plus que Garçons, et Marie décèdera en 1996 d’une rupture d’anévrisme. C’est cette histoire que A Boy Called Vidal raconte sur scène.

SANTIAGO
Chanson de Geste Psychedelique made in 10’s « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit » SANTIAGO jouera les morceaux de son nouvel EP "L’aurore" (sorti en janvier 2016 sur le label Gonzaï Records ). Entre cauchemar Voodoo et rêve psychédélique, à la recherche d’un nouveau folklore où se croisent Brian Eno et Jacques Brel, Violeta Parra et Syd Barrett...Pour retrouver le goût de la transe et du danger !

ENTRACTE TWIST
Post Twist
Un écran peut-il faire un larsen ? Une image peut-elle se répéter au point de s’amplifier, se transformer afin d’en former une tout à fait nouvelle, inédite ? Avant d’être un groupe, Entracte Twist a beaucoup végété devant l’écran. Puis, dans cette inlassable succession d’images s’est intercalée une nouvelle dimension : celle des disques que l’on pose inlassablement sur la platine. Ici aussi, tout y passe, ou presque, tant qu’il y a des guitares et de la colère. De cette plaie ont découlé des textes, des images encore une fois - "sous les palmiers, des drogues de dentistes" / "balles qui brisent le plasma, oeil ouvert au cutter" - ce genre. Les chansons s’appellent Christine Young, Crash, Super Structure. Des films, du porno, des émissions de T.V, transformés en chansons. La bande-son de la folie qui prend, à force de superposer les images, cette succession de couleurs qui hante la rétine lorsque l’on ne voit plus la lumière. De cette végétation, Entracte Twist a extrait une oeuvre, pour ne plus rester en place, ne pas être où l’on tente de nous enfermer : un canapé.