Accueil > Petit Bain > A Place To Bury Strangers + Entracte Twist
LE 28 août 2018 // Concerts // A Place To Bury Strangers + Entracte Twist

A Place To Bury Strangers + Entracte Twist

Shoegaze Post Punk


Shadow Play et Petit Bain présentent

MARDI 28 AOÛT

A PLACE TO BURY STRANGERS
+ ENTRACTE TWIST


19h30 / 20€ en prévente, 25€ sur place

EVENT
PREVENTES



A PLACE TO BURY STRANGERS

Réputés pour leurs prestations jusqu’au-boutistes presque assourdissantes, les APTBS parviennent toujours à étonner, laissant à chacun de leur concert un parterre de gens abasourdis mais en redemandant encore.
Tirant une bonne partie de leurs influences de Jesus and Mary Chain, le trio New-Yorkais bâtit un mur du son emmené par une voix semblant venir d’outre-tombe, poussant eux-mêmes et leur audience au bord du précipice. Mais attention rappelle le leader du groupe “sans maîtrise, la puissance n’est rien” (New Noise).



ENTRACTE TWIST

« Un écran peut-il faire un larsen ? Une image peut-elle se répéter au point de s’amplifier, se transformer afin d’en former une tout à fait nouvelle, inédite ? Avant d’être un groupe, Entracte Twist a beaucoup végété devant l’écran. Puis, dans cette inlassable succession d’images s’est intercalée une nouvelle dimension : celle des disques que l’on pose inlassablement sur la platine. Ici aussi, tout y passe, ou presque, tant qu’il y a des guitares et de la colère. De cette plaie ont découlé des textes, des images encore une fois – « sous les palmiers, des drogues de dentistes » / « balles qui brisent le plasma, oeil ouvert au cutter » – ce genre. Les chansons s’appellent Christine Young, Crash, Superstructure. Des films, du porno, des émissions de T.V. , transformés en chansons. La bande-son de la folie qui prend, à force de superposer les images, cette succession de couleurs qui hante la rétine lorsque l’on ne voit plus la lumière. De cette végétation, Entracte Twist a extrait une œuvre, pour ne plus rester en place, ne pas être où l’on tente de nous enfermer : dans un canapé. »