Accueil > Agenda > C.A.L.M : MIKE LADD + JUICE ALEEM (CREATION)
LE 31 janvier 2014 // Concerts // C.A.L.M : MIKE LADD + JUICE ALEEM (CREATION)

C.A.L.M : MIKE LADD + JUICE ALEEM (CREATION)

COMME A LA MAISON


Alors que la période des fêtes s'ajoute aux souvenirs, Petit Bain propose 4 soirées en famille pas comme les autres. Au cœur du grand froid, quoi de mieux pour se réchauffer que de se réunir ? Réunion d'artistes dans des formations encore inédites ou presque qu'on aurait pu le faire dans votre salon, mais on le fera Comme à la Maison. Parce qu’être Comme à la Maison, ne donne pas la même couleur au son.

VENDREDI 31 JANVIER
COMME A LA MAISON
MIKE LADD présente "SATCHMOKOVICH -PLAYS THE BALLAD OF MR. FOUR" (Ciné-Hip Hop/USA-Fr)
+ Création : JUICE ALEEM avec LOAN/OTISTO 23/BORIS K/JOHN GRANDCAMP (Hip Hop-Electro-Live/Eng-Fr)
20h / 15€ (12€ en prévente*, TR, habitants du 13eme)
*hors frais de location
Mike Ladd + Juice Aleem le 31 Janvier
►PROMO // Jusqu’au 31 janvier - 19h //
Une place achetée = une place offerte
Offre limitée uniquement sur Digitick

En première partie de soirée, Tahiti Boy invite Mike Ladd et son nouveau projet autour d’un film d’animation : «  SATCHMOKOVICH PLAYS THE BALLAD OF MR. FOUR »

Satchmokovitch plays the Ballad of Mr. Four from David Unger on Vimeo.

Petit Bain propose une création avec :

Création : JUICE ALEEM avec LOAN/OTISTO 23/BORIS K/JOHN GRANDCAMP Depuis 20 ans déjà, Juice Aleem est une figure novatrice du Hip Hop grand breton que Dj Vadim a tout de suite enrôlé dans sa division Big Dada Rcds (Ninja Tune). Ce sera dans une formule inédite qu’il dévorera la scène entouré de l’électro de Loan (DTC Rcds), la batterie folle de John Grandcamp, la basse de Boris K (Mei Tei Sho/N Natiembé) et le tout reformulé avec tout l’art d’ Otisto 23 (l’alter égo de Laurent De Wilde notablement). Prévoir des lunettes de soleil afin d’éviter l’éblouissement !

Otisto 23 machines
www.otisto23.com

Benjamin Moussay

Loan www.loanliveset.com 

Boris Kulenovic
Boris Kulenovic est en recherche permanente d’ expériences musicales et humaines. Après avoir étudié le piano classique à Lyon auprès de Jean Martin, il décide à sa majorité de se construire dans la modernité (musicale). C’ est ainsi qu’ après avoir progressé dans différents groupes de rock expérimentaux, il rencontre Germain Samba en 1996. De cette union basse-batterie naîtra Mei Tei Sho, un ovni musical dans le paysage français.Une complicité construite pour la vie ! Dès la première écoute, Meï Teï Shô frappe et de nouveaux horizons s’ouvrent. La musique de Meï Teï Shô évolue sans cesse…. Elle se situe au delà des normes et des modes ; des formes et des systèmes. Elle n’ est ni jazz, ni afrobeat, ni digidub, ni world... mais tout cela en même temps, dans un même mouvement. A l’image de sa musique, la vie de Boris K se nourrie de rencontres et du hors normes. Que ce soit auprès de Susheela Raman, Nathalie Natiembé, Sam Karpienia, Black Sifichi, le temps passé à travailler, jouer, rechercher, le tout autour de sa culture classique l’ ont construit d’ une manière singulière. Sa manière d’ aborder la composition, la basse, les claviers ou même les machines puisent de toutes ces rencontrent non sans jamais oublier sa base bosniaque au coeur du français qu’il est.