Accueil > Agenda > [COMPLET] A-WA + ACID ARAB
LE 11 novembre 2015 // Concerts // [COMPLET] A-WA + ACID ARAB

[COMPLET] A-WA + ACID ARAB

Festival De Ménilmontant


Vous ne pensiez jamais vous déhancher sur des chants traditionnels yéménites ? Avec leur mélange addictif de hip-hop, de folk arabe et d’électro, les trois soeurs d’A-Wa viennent contredire toutes vos attentes. Passées l’an dernier à Paris et aux Transmusicales de Rennes, les soeurs d’A-Wa seront de retour dans la capitale ce mois de novembre prochain. Et nous prouveront encore une fois que leur musique vaut bien plus qu’une histoire d’été. Quand à Acid Arab, c'est un projet participatif lancé par Guido Minisky et Hervé Carvalho, DJs résidents du club parisien Chez Moune. A force de passer des disques de musiques orientales et d’acid house, ils décident de prouver à travers leurs EPs et désormais un album « Collections » l’évidente efficacité de ces sonorités sur les danseurs.

MERCREDI 11 NOVEMBRE
A-WA
+ ACID ARAB

Electro-world
20h / [COMPLET]
*hors frais de location
EVENT FB

A-WA
www.a-wamusic.com
www.facebook.com/awaofficial

ACID ARAB Septembre sera l’occasion d’une double célébration pour Acid Arab : leur 3eme anniversaire et la sortie (enfin !) de leur 1er EP, uniquement constitué de leurs productions, sur Versatile Records. Vous connaissiez peut-être déjà leur série "Collections" (3 maxis et un album) avec les collaborations de Legowelt, Crackboy, Omar Souleyman, I:Cube, Pilooski et Gilb-R. Le maxi qui arrive, ‘Djazirat El Maghreb’, consiste en trois morceaux hommages à l’Afrique du Nord et ses trois pays : Algérie, Maroc et Tunisie. Mogador (ancien nom pour la ville portuaire marocaine d’Essaouira), avec son rythme en 6/8 et ses percussions traditionnelles krabebs, amènera les danseurs dans une transe, portée par la combinaison des percussions et d’effets électroniques psychédéliques. Sur la face B, le premier morceau s’intitule "Hafla", qui signifie "fête" en arabe. On y retrouve l’ancien rythme algérien appelé Alaoui, qui est joué aussi bien dans les célébrations que dans la musique Chaabi. Vous pourrez y entendre la virtuosité de Kenzi Bourras sur des solos enflammés. Kenzi accompagnant par ailleurs Acid Arab pour leurs prestations lives. Le troisième morceau, "Amal", est un hommage aux percussions tunisiennes ainsi qu’au mezweb, une sorte de flûte arabe mais aussi un style de musique qui s’écoute dans toute la Tunisie. Pour ce morceau, le musicien Iranien Saeid Shanbehzadeh nous délivre de splendides notes de neyanbān, un instrument à la sonorité proche du mezwed. Tous les morceaux ont été enregistrés et produits par Acid Arab (Nicolas Borne, Pierrot Casanova, Hervé Carvalho & Guido Minisky) et leurs invités, au Studio Shelter, à Paris.