Accueil > Agenda > CONFERENCE SUR L’AMOUR
LE 15 novembre 2014 // How To Love // CONFERENCE SUR L’AMOUR

    CONFERENCE SUR L’AMOUR

    HOW TO LOVE - EPISODE #4


    4 jours d’événements spéciaux dédiés aux écritures sauvages et contemporaines

    HOW TO LOVE - EPISODE #4
    Musiques & Fictions
    SAISON #2

    CONFERENCE SUR L’AMOUR
    Animée par Yvan Algabé
    20h30 > 21h30 / Entrée Libre

    Amour, histoire véritable Une conférence du professeur A
    All you need is love, chantent les Bestioles. L’Amour, c’est du pipeau, répond Maman Brigitte. "L’Amour, l’amours toujours de beaux discours. Soit divin, soit humain, idem le baratin". Flûte à bec, pipeau, flûte de pan, Bestioles ou Brigitte, qu’importe. Nous sommes comme des enfants ou des rats derrière le joueur de flûte d’Hamelin, courant à l’aveuglette vers une apothéose quelle qu’elle soit. Tout est amour. Amour est tout. Chercheur imaginaire, survivant des siècles du ditxneuvième art, le professeur A s’est illustré dans l’étude du phénomène frémokien dès ses origines. Pour la première fois, il lève le voile sur les recherches qu’il mène sur l’Amour, l’ivresse de l’unité perdue et les noces célestes.

    YVAN ALAGBE
    Né en 1971 à Paris, Yvan Alagbé est de mère française et de père béninois. Au cours de ses études scientifiques il rencontre Olivier Marboeuf avec lequel il anime une revue trimestrielle, L’OEil carnivore. Ensemble, ils signent un premier livre, Ville prostituée aux éditions Vents d’Ouest. Ils constatent à la fois les possibilités des littératures graphiques et l’impossibilité de les explorer chez un éditeur de bande dessinée classique. Ils fondent alors les éditions Amok et la revue Le Cheval sans tête. Dès 1994, Amok et Fréon tracent un axe Paris / Bruxelles en animant sous le même nom d’Autarcic Comix un café littéraire mensuel d’un côté de la frontière et un festival annuel, de l’autre. En 2002, Amok s’unit à l’association Fréon pour donner naissance à un géant des littératures graphiques, le Frémok. Persuadé qu’il s’agit d’un retour à une unité primordiale, Yvan Alagbé entreprend d’étudier cette fusion sous l’angle ethnologique et mystique en inventant le professeur A. Il se perd dans des recherches à ciel ouvert sur le Fantôme colonial ou la nébuleuse ExpérienceAlice. Pour financer ses travaux, le professeur A se voit contraint d’exercer diverses activités annexes comme marabout (tarifs sur demande) ou traducteur (Les aventures d’Alice au coeur de la terre de Lewis Carroll, Un livre a-sensé d’Edward Lear, Palestine de Joe Sacco, Le Quartier des marchands de Beauté de Ben Katchor…). Il explore également les limites de la bande dessinée avec, notamment, Nègres jaunes, titre emblématique de l’émergence de ce qu’on appellera la « bande dessinée indépendante », salué par de nombreux critiques et qualifié « d’une des bandes dessinées les plus importantes de ces vingt dernières années », et, plus récemment, École de la misère. À la surprise générale, ses inlassables recherches sur les mystères du frémokisme devraient déboucher prochainement sur une véritable histoire de l’Amour...