Accueil > Agenda > GONTARD + INSTITUT + TITUS D’ENFER
LE 18 février 2016 // Concerts // GONTARD + INSTITUT + TITUS D’ENFER

GONTARD + INSTITUT + TITUS D’ENFER

LABO POP #8 : LABO POP SOUTERRAINE


Si dire que le scène française n'a jamais été aussi florissante aujourd'hui n'a quasiment plus rien d'original, on peut remercier La Souterraine d'en avoir creusé le sillon le plus intéressant, à mi-chemin entre la french pop 60's, Saravah ou encore Lithium. Il était évident qu'un jour ou l'autre nos chemins, semé d'embuches, loin des autoroutes de la pensée unique auditive, bien trop souvent arpentées par la cacophonie promotionnelle d'ici, devaient se rencontrer. Pour ne pas faire les choses à moitié, on vous offre une double release party, avec l'ami Gontard, pour la seconde fois sous notre radar aiguisé, et Institut. De quoi ravir tous les mélancoliques qui n'ont pourtant pas baissé les bras.

JEUDI 18 FÉVRIER
Petit Bain & La Souterraine présentent :
LABO POP SOUTERRAINE  :
GONTARD - Chanson Punching Bal / Hip-pop dégénéré - Release Party
+ INSTITUT- Équation Sensible - Release Party
+ TITUS D’ENFER - Hystérie collective solitaire
+ MOSTLA SOUNDSYSTEM (Djset)
20h00 / 6€ en prévente*, TR, habitants du 13eme / 10€ sur place
*hors frais de location
EVENT FB

Rencontre avec Gontard & La Souterraine à 18h30 // Entrée Libre
+ d’info ici

GONTARD (Ici d’ailleurs, Valence)
Le nouvel album REPEUPLER sort le 5/02 chez Ici d’ailleurs / l’autre distribution (cd + vinyle). Inaltérable lapin Duracell aux dents acérées, Gontard ! chante, parle, éructe, dénonce depuis des lustres, reste debout dans le froid et l’adversité, par peur du vide, de la déchéance et de la contamination. Du décalage il a fait la matière première d’une oeuvre bouillonnante, inclassable, bordélique, euphorisante, lucide, anarchiste, érotique, malaisante et sans concession. Sans scrupules aussi, puisqu’il se sert allègrement chez les autres, ces héros, ces modèles, ces guides qu’il sample avec bonheur pour mieux les détourner et recracher sa propre matière sur une pop française qui a oublié de vivre depuis bientôt 40 ans. Repeupler son dernier album est avant tout un manifeste pour le retour du Rock n’Roll, On y croise d’ailleurs Vince Taylor et Buddy Holly, fantômes gominés d’une époque révolue, mais surtout une attitude et un style qui font défaut aux pseudos rockeurs de ce pays qui en a toujours cruellement manqué. Gontard ! a la bonne idée pour ce nouvel essai de s’entourer d’un vrai groupe de desesperados, pour donner corps à ses nouvelles saillies, sans jamais dénaturer l’âme et l’ADN de sa créature fascinante. Gontard ! s’est donné pour mission de Repeupler, en niquant le système, les conventions, le bon goût, les bien-pensants et même la révolution ( Rivoluzionari ), dans une immense partouze mondiale dont il serait le MC. Peut-être le dernier mec 70 de cette drôle d’époque. Fabrice Bonnet
https://www.facebook.com/Gontard-422945704454726/?fref=ts

◈A RANGER ENTRE DIABOLOGUM, LEO FERRE & LA SONO MONDIALE

INSTITUT (Quadrilab, Paris)
Spécialiste mondial du retour d’affection - Quadrilab / Muséa - 18 février
Inclus « à un autre moment » sur la compilation VOL.8 de la Souterraine. Fondé par Arnaud Dumatin également à l’origine d’EMMA (2 albums parus en 1995 & 1998 - Lithium/ Virgin) et Emmanuel Mario (créateur d’Astrobal, collaborateur régulier de Laëtitia Sadier, Holden, Hyperclean, Arnaud Fleurent-Didier...), INSTITUT publie en 2011 un premier album, "Ils étaient tombés amoureux instantanément" (Rouge Déclic).

Envisagé comme un hommage à l’Institut français, opérateur du Ministère des Affaires étrangères pour les actions extérieures de la France, INSTITUT en impose d’emblée par ses shows à la limite du soutenable. Dans un souci de cohésion, pour dégager les thèmes centraux de "...", INSTITUT utilisera la seule police Arial Narrow corps 10.

Les 11 chansons sur l’unité familiale de l’album sont des mondes clos où fourmillent des obsessions infréquentables. Elles abordent le bouleversement des trajectoires individuelles et l’échec des systèmes de gestion des déchets dans les quartiers gentrifiés. L’album plaide pour un contrôle accru des libertés individuelles, l’optimisation des espaces de travail, la culpabilité, un salaire médian européen ou encore les décès accidentels, laissant un sentiment d’inachevé dans les affaires.

Il est aussi réquisitoire contre les troubles de la personnalité, l’analyse concertée des mécanismes du moi. S’il est pour l’évasion fiscale & la fatalité, l’album est contre le présent qui s’enfuit, le choix impossible, les illusions, le poids de l’histoire et surtout la psyché de centre droit.

Tout est affaire de goût. Sans conteste, on peut dire que l’album a un certain punch. Les chansons sont fréquemment calées sur un beat supérieur à 120PBM. Par mesure d’économie, peu de batteries & aucune overdrive sur les basses. Les harmonies sont plutôt culottées. Pour schématiser, ça pulse.

Afin d’atteindre sa cible qualitative, INSTITUT n’hésite pas à utiliser les technologies multimédia les plus en vogue tels qu’internet ou les micros intégrés.

Fuyant les sirènes du shoegaze, INSTITUT élargit le spectre & se donne la possibilité d’une attaque sonore d’un Michel Colombier sous MDMA tout en assumant une filiation avec un certain ragtime teinté d’afrobeat.

Pour cette nouvelle proposition discographique, INSTITUT s’est entouré des services des personnalités suivantes des musiques amplifiées :

Christian Quermalet (The Married Monk), Guilhem Granier (Madrid, Thousand and Bramier), Emmanuelle Ferron (Romy), Nina Savary, Candice Bal, Andrea Perrone, Gaetano Garrozzo, Massimo Perrone, Elie Jorand (photos de l’album).

.Ce nouvel album est produit & publié par le label franco-canadien Quadrilab

◈A RANGER ENTRE DOMINIQUE A, SUPERFLU & NOVO

TITUS D’ENFER (Paris) "Muni de son clavier et de sa boîte à rythmes, Titus d’Enfer galope de plaine en plaine et délivre à tous une pop minimaliste, électrique et hystérique, entre Klaus Nomi et Animal Collective."

◈A RANGER ANIMAL COLLECTIVE, DAN DEACON & KLAUS NOMI