Accueil > Agenda > [HORS LES MURS] IDAHO (Jeff Martin solo) + RACH THREE
LE 2 octobre 2015 // Concerts // [HORS LES MURS] IDAHO (Jeff Martin solo) + RACH THREE

[HORS LES MURS] IDAHO (Jeff Martin solo) + RACH THREE

Folk/Slowcore


Auteur d'albums bouleversants comme Three Sheets To The Wind dans les années 90, aux côtés de ceux de Spain ou Low, Jeff Martin continue seul l'aventure Idaho depuis déjà quelques années. Son art la composition qui touche droit au coeur, à la fois fragile et précis, prendra une ampleur inédite entre les murs sacrées de la Chapelle, pour un concert qui s'annonce hors du temps.

VENDREDI 2 OCTOBRE
IDAHO (Jeff Martin solo) (US/ TALITRES)
+ RACH THREE (FR)
Folk/Slowcore
19h30 / 13€ en prévente*, TR, habitants du 13eme / 16€ sur place
*hors frais de location
L’ARCHIPEL
26, rue de St-Pétesrsbourg
Paris 8e
M° Place de Clichy
EVENT FBOOK

Qu’est-ce que l’Archipel ?

L’Archipel est le nom d’un espace hors du commun, situé au 26bis rue Saint Saint-Pétersbourg (8ème). Au sein des anciens locaux de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle), mis à la disposition d’Aurore, l’ancienne chapelle a été transformée par l’association en espace événementiel.

IDAHO (Jeff Martin solo) (US/ TALITRES)
Outre une brève apparition lors d’une tournée européenne en février 2008 à l’occasion de la ré-édition de ’The Forbidden ep Alas’, on avait peu de nouvelle de Jeff Martin depuis « The Lone Gunman » (Talitres, 2005). Disque émouvant d’un homme désormais en totale autarcie, seul maître à bord de l’aventure IDAHO, le songwriter californien accomplissait là un album de transition, une œuvre en clair-obscur, délaissant les guitares au profit des claviers.

Figure tutélaire du mouvement slowcore, fondé en Californie à l’orée des années 90 par Jeff Martin et John K Berry, IDAHO traverse les styles et les modes loin des contraintes commerciales, canevas sonore patiemment tissé, fragilité noire d’une musique onirique et ouatée.
Enregistré dans la maison de Jeff Martin à Laurel Canyon, quartier situé sur les hauteurs de Los Angeles, ce nouvel opus, le huitième (et autant de maxis ou de singles ainsi qu’une poignée de compilations qui regroupent raretés ou inédits), demeure l’œuvre d’un homme seul, accompagné çà et là par le chant doux et hypnotique d’Eleni Mandell.
A mi-chemin entre l’épure de « The Lone Gunman » et le bouleversant « Alas », « You Were A Dick » alterne les perles lumineuses, les tempos plus rapides (« The Space Between » ; « Up The Hill ») et les haïkus instrumentaux.

Jeff Martin compose également depuis dix ans diverses bandes originales pour le cinéma ou la télévision. “The Serpent and the Shadow”, film qui a lui-même réalisé et pour lequel il a composé la musique, vient d’être sélectionné au festival de cinéma de Manhattan.

Un nouvel opus est attendu en 2016, et sera précédé d’un album live à l’automne 2015.

RACH THREE Rach Three est un projet à géométrie variable, à la nervure brute mais délicate. Seul à la guitare ou accompagné d’une harpe, d’un violon et de machines, Rach Thee n’emprunte de la folk que le songwriting élégant et racé ainsi qu’un rapport brulant à l’intime, mais ses obsessions sont à chercher ailleurs, que ce soit les expérimentations du label Constellation ou le spleen brumeux de Hood.

Son premier album Sin Amor, mixé par Benoit de Villeneuve de Team Ghost et enregistré au studio Mikrokosm à Lyon, paraitra en 2016.
https://www.facebook.com/RachThree?fref=ts