Accueil > Agenda > LAISH + MANOLO REDONDO ET BED
LE 2 mai 2018 // Concerts // LAISH + MANOLO REDONDO ET BED

LAISH + MANOLO REDONDO ET BED

Folk


Après une tournée anglaise, Laish vient jouer son nouvel album « Time Elastic » en France. Découvrez les mélodies gracieuses et malicieuses de l’artiste à travers ses chansons folk aux accents pop et entrainants !

MERCREDI 2 MAI

LAISH
+ MANOLO REDONDO
+ BED
Folk
19h30 / 12€ en prévente*, 15€ sur place
*hors frais de location

EVENT
PREVENTE

Laish
"Time Elastic", quatrième album de Laish (aka Danny Green), enregistré à Brighton avec Tim Bidwell (Peggy Sue, Fink, Jennifer Left…) marque une nouvelle étape, et un grand pas en avant, dans la prometteuse carrière du songwriter. Album le plus direct, Danny Green nous captive ici par sa capacité à retranscrire les émotions, à accompagner de sa palette vocale ces chansons folk magistrales. Reconnu à juste valeur pour ses concerts à l’énergie communicative, Laish a joué dans maintes salles londoniennes (Union Chapel, St Pancras Old Church, Barbican), réalisé diverses tournées au Royaume-Uni et en Europe et bénéficié, parmi d’autres, des soutiens de Steve Lamacq, Tom Robinson et Chris Hawkins sur la BBC 6.
ECOUTER

_ Manolo Redondo
Avec son précédent album, "A Drop About to Drown", on avait déjà repéré le goût de Manolo Redondo pour les déambulations musicales aux frontières des genres. Sur "Helmet On", ses chansons continuent de nous emmener sur des territoires inexplorés entre folk et dream pop, et assument encore plus ce penchant pour le psychédélisme et les tentations progressives hérités des sixties. A cet échafaudage de sophistication acoustique, s’ajoute ici un voile de douce étrangeté que viennent notamment souligner les titres en français, en quête de sommets oniriques ("Alpinisme", "Conquête Spatiale").
ECOUTER

Bed
Bed revient à la scène en solo à l’occasion de la sortie du Ep "The music of chance". Avec de nouvelles chansons baignant dans le delay, tapissées du velours des basses continues ou d’un piano impressionniste, Benoît Burello laisse ici libre cours à son amour du silence, des grands espaces et de la résonance.
ECOUTER