Accueil > Agenda > MOST WANTED PARTY : NICOLAS LUTZ + ANDREW JAMES GUSTAV
LE 9 septembre 2016 // Club // MOST WANTED PARTY : NICOLAS LUTZ + ANDREW JAMES GUSTAV

MOST WANTED PARTY : NICOLAS LUTZ + ANDREW JAMES GUSTAV

Techno / House


La Most Wanted Party de rentrée à Petit Bain!

VENDREDI 9 SEPTEMBRE
NICOLAS LUTZ
+ ANDREW JAMES GUSTAV

Techno / House / Electro
0h / 10€ en prévente*, TR, habitants du 13eme / 15€ sur place
*hors frais de location
EVENT FB

NICOLAS LUTZ (MY OWN JUPITER - URUGUAY)

Diggeur chevronné, ayant sillonné la planète et résidé dans diverses capitales sur presque tous les continents, NICOLAS LUTZ est un personnage unique et entouré de mystère. Parfois qualifié de « dj pour dj », ses sets proposent de véritables voyages cosmiques autour de disques rares et oubliés. Dans cette optique, Nicolas Lutz ne s’est jamais cantonné à un seul style de musique électronique et aujourd’hui ses incursions dans le monde de l’électro et du breakbeat inspirent un grand nombre de djs et producteurs reconnus.
En effet, s’il a longtemps travaillé en marge de la culture dancefloor, il est maintenant à l’avant garde des expérimentations électroniques en Europe. Détruire les barrières entre les différents styles de musique électronique, n’est plus simplement caractéristique des apparitions de Nicolas Lutz, cela correspond désormais à une tendance plus générale que l’on peut retrouver chez de nombreux artistes chevronnés.
Ainsi son label « My Own Jupiter » fait le buzz à chaque sortie tandis que le prix des disques joués par le maestro s’envole sur Discogs. Actif depuis une vingtaine d’année, sa carrière prend aujourd’hui un tournant et c’est un plaisir de pouvoir le recevoir une nouvelle fois au Petit Bain.


ANDREW JAMES GUSTAV (UNDERSOUND - LONDON)

Le Londonien ANDREW JAMES GUSTAV, quant à lui, est rapidement devenu l’une des figures de proues de cette nouvelle génération de diggeurs qui enflamme les dancefloors européens et qui ,dans le sillage de Nicolas Lutz, ne s’embarrassent plus des questions de genre musicaux. Techno, House, Electro, Breakbeat ou IDM ; l’essentiel est maintenant la qualité du disque posé sur les platines. Ainsi, ce qu’aime véritablement Andrew ce sont des disques avec du « caractère » comme il l’explique dans l’introduction de sa récente podcast pour le webzine XLR8.
Jusqu’à peu son talent n’était reconnu qu’à Londres où il joue depuis 2013 pour les excellents collectifs Toi Toi Musik et surtout Undersound dont il est résident. Ces derniers mois les choses se sont enfin accélérées pour lui, Nicolas Lutz lui a fait l’honneur de le laisser inaugurer la série de podcast de son label My Own Jupiter et il se produit de plus en plus souvent hors des frontières du Royaume-Unis aux côtés d’artistes comme Binh, Onur Ozer ou Francesco Del Garda. C’est donc avec grand plaisir que nous l’accueillerons au Petit Bain le 9 septembre.