Accueil > Agenda > OPEN SPACE DAY #1 : TOM DEMAC, NHAR, BLUE HAWAII, RICH AUCOIN..
LE 20 juin 2015 // Concerts // OPEN SPACE DAY #1 : TOM DEMAC, NHAR, BLUE HAWAII, RICH AUCOIN..

OPEN SPACE DAY #1 : TOM DEMAC, NHAR, BLUE HAWAII, RICH AUCOIN..


Après avoir accueilli plus de 4000 festivaliers en 2014, OPEN SPACE FESTIVAL, le rendez-vous estival artistique, revient pour sa troisième édition. Du 20 juin au 11 septembre 2015, 7 dates feront vibrer la scène musicale et artistique parisienne en direct de Petit Bain. Terrasse ensoleillée et gratuite de 16h à minuit, concerts de 21h à 23h et club déchaîné de minuit à 6h… Soit 14h non-stop de festivités. Au rendez-vous : toujours plus de live, une programmation pointue, de la culture dans tous ses états, un tour du monde des foodtrucks, une scène arts et beaucoup de surprises… Une célébration multiculturelle à partager entre amis où musique, arts et food se rencontrent et fusionnent pour vous faire vivre une expérience inoubliable!

SAMEDI 20 JUIN
OPEN SPACE DAY #1<

CLUB (00h-6h)
TOM DEMAC (live)
+ NHAR (live)
+ BLUE HAWAII (dj set)
+ MATHAME (live)<

CONCERT (19h30-22h30)
RICH AUCOIN
+ WEEKEND AFFAIR

TERRASSE GRATUITE (16h-00h)
+ CRAKAZAT (live)
+ COLLECTIF LA PAUSE

Club uniquement : 15-20€ PREVENTE
Concert uniquement : 12-15€ PREVENTE
Pass Concert + Club : 25-30€ uniquement sur la FNAC

Retrouvez le reste de la programmation du festival ici !

CLUB

TOM DEMAC (live)

Sa présence a Paris se fait bien trop rare. Le Gallois entouré de toutes ses machines distillera rien que pour nous une techno énergique et dynamique dont lui seul a le secret.



NHAR (live)

Deuxième passage à l’Open Space pour celui qui aura marqué déjà l’opening de l’édition 2014. Nhar c’est avant tout un univers très personnel entre techno deep hypnotique et house minimale timbrée de voix spectrale.



BLUE HAWAII (dj set)

Alex Cowan s’est fait remarque par Pitchfork avec la sortie de son premier album ’Untogether’ (2013) en duo avec Raphaëlle Standell-Preston. L’artiste nous transporte avec un mélange entre dreampop et electronica, froid et introspectif où l’espace est roi. Pour son retour a Paris, Alex Cowan sera en dj set pour un opening coloré et toujours plus rythmé.



MATHAME (live)



CONCERT

RICH AUCOIN
Difficile d’en parler brièvement.
Rich Aucoin l’artiste ; est constamment engagé dans un chao créatif, incarné par de nombreux projets... Il choisit aujourd’hui de se concentrer sur la part de lui la plus pop-­‐électro-­‐symphonique et indépendante ! Avec ou sans groupe à ses côtés, le but de Rich Aucoin reste inchangé : faire exister une musique stellaire, communier et faire danser.

Un concert de Rich Aucoin sera toujours une expérience, une sorte de Carnaval extraordinaire, une piste de danse sans pareille au milieu d’un ouragan de confetti.
Un concert de Rich Aucoin c’est synonyme d’un public gonflé à bloc qui s’époumone sur chaque refrain. Le cœur haut, les bras levés sous une toile de parachute qui aura vu défiler des centaines de visages heureux.

Son premier album We’re all dying to live* ( Sonic Records / Platinum Records) est le résultat d’une longue liste de collaborateurs : amis, famille, fans , spectateurs, inconnus ...quelques 500 canadiens ayant croisé sa route. Ce qui a été conçu comme un album est en fait une étape supplémentaire dans le voyage musical, magique et épique entreprit par Rich Aucoin.
Le très attendu nouvel album : Ephemeral (prévu pour 2014) est dédié aux courageux. A ceux qui vivent les choses pleinement et entièrement. Il est une réelle invitation à partager l’expérience. Il est symphonique et électro, il est pop avec des basses sexy. 
Rich Aucoin y est fidèle à son goût pour les arrangements, la dance et les envolés explosives.

Comme il l’avait proposé pour Personal Publication ( 2007) un EP qu’il synchronisa au ’ How The Grinch Stole Christmas’ de Dr.Seuss, c’est cette fois-­‐ci au Petit Prince qu’Ephemeral sera associé.
Rich Aucoin l’ homme ; est quelqu’un de simple, un musicien canadien maladroit qui aime le Surf et Star Wars. Il est terre à terre et va à l’essentiel.
Une démarche sans prétention qui encourage toujours l’auditeur / spectateur à trouver le meilleur de lui même.
https://www.facebook.com/richaucoinmusic?ref=ts&fref=ts

WEEKEND AFFAIR
Après un double EP gorgés de pépites musicales, les Lillois de Weekend Affair font des heures supplémentaires dans la pop électronique troublante et exaltée, taillée pour la scène comme pour les longs après-midis de bureau. Leur premier album “Welcome to your fate” sortira en mars 2015 chez le label bordelais Platinum records.
En amour comme en musique, les belles rencontres se font partout, mais surtout derrière un zinc. C’est précisément dans un bar lillois que Cyril Debarge – batteur illuminé du combo electro-pop We are enfant terrible – propose début 2012 à Louis Aguilar – songwriter folk tatoué – de prêter sa voix à son nouveau projet. L’affaire n’a pas encore de nom de baptême mais déjà une vibration commune autour des sonorités électro-pop. Ainsi qu’un univers visuel et textuel revendiqué : le bureau et même plus précisément, les relations adultérines au bureau. En quelques mois, le duo donne vie à des compositions défiant l’exercice de l’étiquetage stylistique.
Cold-wave ? New-wave ? Synth-pop ?Qu’importe le flacon pourvu qu’il y ait du synthé. « Un jour j’ai découvert un synthé monophonique de 1971 dans le grenier de mon père explique Cyril. J’ai alors développé une passion pour cet instrument ». Une spontanéité qui fait écho à celle déployée par Louis, dont la voix sombre et trapue se frotte à un genre musical jusqu’ici méconnu.
« Le gros défi pour moi c’était de me présenter sur scène sans guitare ». En avril 2012, le duo publie un premier single « Boxing Queen », dévoilé par l’entremise de la compilation « 3rd grab bag » du label Parisien DeBonton. Il se fraye ainsi un chemin vers ses premières scènes : dans le Nord, mais aussi à Rennes (Bars en Trans), Dijon (GeNeRiQ) ou Paris (La Maroquinerie). En janvier 2013, l’EP “Sweet Face” confirme le talent d’écriture des deux collègues. D’ailleurs Rubin Steiner, le touche à tout tourangeau, ne s’y trompe pas en leur proposant de produire leur premier 4 titres. Desquels JD Beauvallet dira : “très cool premier EP qui invite la pop-music pour quelques pirouettes coquines”.
Des lors les concerts s’enchainent mais c’est au Printemps de Bourges 2014 que l’aventure va prendre de l’envergure. Après leur passage remarqué sur France Inter, dans l’émission dédiée au festival « On parle musique » de Sylvie Chapelle, plusieurs labels s’intéressent au duo et veulent s’inviter dans l’aventure.
Et c’est avec Platinum records que la relation est engagée.

https://www.facebook.com/weekendaffair



TERRASSE GRATUITE

CRAKAZAT (live)

Originaire de Bristol mais installé depuis quelques années en Suède le discret mais talentueux Crakazat est vite devenu le spécialiste d’une house décomplexée inspirée de sonorités jazzy et disco. Signature de l’excellent label Local Talk, il sera en Live pour la seconde fois seulement a Paris, et de nouveau aux côtés du collectif La Pause.



COLLECTIF LA PAUSE