Accueil > Agenda > PALEST’IN & OUT / SOIRÉE DE CLÔTURE
LE 13 juillet 2016 // Club Concerts // PALEST’IN & OUT / SOIRÉE DE CLÔTURE

PALEST’IN & OUT / SOIRÉE DE CLÔTURE

Electro world


Mise à l'honneur d'une scène alternative arabe qui fusionne les genres et créer des expériences musicales innovantes en combinant les musiques électroniques, les influences urbaines et cosmopolites avec le groove et le folklore moyen-orientaux.

MERCREDI 13 JUILLET
FAWDA
+ 47SOUL
+ BACHAR MAR-KHALIFÉ
+ SKYWALKER
+ METTANI
+ JAZAR CREW
+ DJ SOTUSURA
+ SHADI KHRIES
Electro world
20h / 12€ en prévente*, TR, habitants du 13eme / 15 € sur place / 10€ sur place après 0h
18h/ Rooftop : Entrée Libre
*hors frais de location
EVENT FB


FAWDA

Fawda est un groupe de musique expérimentale créé au début de 2014, qui combine la musique électronique et le oud électronique (sonorités orientales) sur divers sujets et questions liées à notre vie quotidienne, notre avenir, et notre imagination.
Fawda combine l’expérimentation de différentes thématiques et techniques regroupant Nasser Halahlih, producteur de musique électronique, Ghassan Biroumi, instrumentaliste oriental et musicien électronique et Ayed Fadel, chant et poésie. « Le message exprimé oppose notre vie quotidienne et l’idéologie dominante qui nous est imposée. Cela inclut petits et grands détails incorporés dans une expérience musicale unique ». Le nom du projet, "Fawda" signifie désordre en arabe. Ils ont pour l’instant joué à Ramallah, Berlin, à Fusion Festival en Allemagne et Haïfa mais sont encore inédits en France !


47SOUL

47SOUL est un groupe de Shamstep, d’électro-mijwez et de choubi. Les membres de 47 soul ont leurs racines dans la région de Bilad Al-Sham, entre Amman, la Galilée, le plateau de Golan et Ramallah. Le son novateur de 47SOUL a rapidement conquis de nombreux fans au Moyen-Orient comme en Europe, permettant aux sonorités électriques de la dabke arabe de se faire une place dans les scènes underground arabes et européennes.
47SOUL écrivent sur la liberté de mouvement et la liberté de danser autant que sur la possibilité de briser les frontières et les checkpoints. Depuis 2 ans, le groupe vit entre la Jordanie et le Royaume-Uni, et continuent de jouer et composer dans le but de promouvoir « la nouvelle vague » de la scène musicale arabe. Leur musique s’inspire de la Dabke arabe, une musique foklorique arabe, très entraînante, qui rythme les festivités de la région de Bilad Al-Sham - territoire qui recouvre aussi bien la Syrie que la Palestine, le Liban et la Jordanie.
47SOUL modernise la dabke en y incluant des synthétiseurs analogues, de la batterie, de la guitare acoustique tout en chantant en arabe et en anglais. Les influences électroniques et urbaines qui résonnent dans leurs morceaux les sort nettement de la catégorie "musique du monde" et les place à juste titre parmi cette nouvelle génération d’artistes hip-hop et électroniques de tous horizons qui dessinent le futur de la musique en puisant dans son Histoire, et réinventent l’ancien pour le nouveau. Ce « son novateur » du nouveau 47SOUL : c’est le Shamstep.


BACHAR MAR-KHALIFÉ

Bachar Mar-Khalife est un compositeur, chanteur et multi-instrumentiste franco-libanais. Sa musique, souvent lancinante et hypnotique est un délicat équilibre entre poésie intime et rythmique organique, viscérale. Ses compositions sont aussi envoûtantes et chaleureuses que cérébrales. Bachar Mar-Khalifé est en permanence au carrefour de la musique classique, de l’électro et des musiques traditionnelles orientales. Il les mêle avec une étonnante liberté. De son père, Marcel Khalifé, icône de la chanson arabe au Moyen-Orient, il a le charisme vocal et la fibre romantique. Avec son frère aîné, le pianiste Rami Khalifé (du duo Aufgang), il partage le bagage académique et les penchants électro. Bachar Mar-Khalifé, 32 ans, débride enfin sa belle voix grave et explose sur un troisième album nourri de ballades poignantes, de piano technoïde et de lyrisme oriental : un mélange galvanisant qui témoigne autant de sa culture franco-libanaise que du refus de se laisser enfermer dans les clichés. Dans son nouvel album (le troisième) intitulé Ya Balad (« Ô pays »), le chanteur parle de sa proximité perdue à sa terre. Il raconte la nostalgie qui le rattache à ses racines et l’oubli qui le pousse à la pérégrination. Mêlant piano, clavecin, percussions, batterie, synthétiseurs, mélodica et nay, ce troisième album joue la réconciliation entre les différents parcours musicaux de Bachar Mar-Khalifé (entre la percussion et le piano), et consacre le chant en arabe comme instrument central de son expression. Plus que jamais, sa liberté triomphe de toute contrainte stylistique. Sur scène, après avoir défendu ses chansons en solo depuis ses débuts, Bachar présentera désormais un nouveau live en trio (piano-basse-batterie). Un désir de s’entourer qui lui tenait à cœur depuis longtemps, mais qu’il n’avait pu atteindre jusqu’ici. Grâce à l’énergie du groupe, Bachar souhaite explorer de nouveaux rapports avec le public, plus organiques et intimes. Par l’émotion toujours mais aussi par la danse, voire la transe.


SKYWALKER

Skywalker est la première Djette techno palestinienne. Elle a commencé à mixé à Ramallah en 2006 et a commencé à produire sa propre musique en 2010, tout en développant son intérêt pour la production, et la synthèse avec un focus sur la musique électronique, techno, House et deep House. Elle compose aussi des musiques de films. Elle est diplômée d’une licence en ingénierie audio et de production musicale de la SAE de Londres. En 2013 elle signe avec le label londonien Itchycoo Record pour un premier EP « Life’s pace », qui contient une variété de genres : dub, deep, progressive, dubstep et experimental. . Elle sort son second EP « Quantum Morphosis » de manière indépendante en 2015. Samaa a mixé dans plusieurs évènements au Moyen Orient (Caire, Amman, Ramallah, Haifa) et au Royaume-Unie (Londres, Wales). Elle vit entre le Caire, la Jordanie et la Palestine.


METTANI (Arabstazy/Shouka)

Mettani est le projet solo et anonyme du fondateur du collectif Arabstazy. C’est une recherche musicale à propos de ce qu’il y a de pire en l’être humain. Mettani veut dire rarement, parce que rarement, l’humain exprime des choses merveilleuses.
Les performances live de Mettani s’inspirent des rituels de guérison nord-africains. Elles font le lien entre possession mystique et transe animiste. Sa musique, sombre et organique, mélange polyrythmies impaires et mélodies macrotonales. Elle vous invite à explorer la face B de votre âme. Issu de la scène brutal rock, il utilise sa voix comme un matériau sonore qu’il sculpte, ainsi que divers instruments acoustiques, électriques et analogiques.


JAZAR CREW

Jazar Crew est un collectif d’artistes et de djs palestiniens, né à Haifa en mai 2011, qui organise des soirées pour les palestiniens de la région. Jazar (carotte en arabe) a été crée par cinq amis palestiniens, Ayed Fadel, Rojeh Khlef, Hilal Jabareen, Riyad Sliman et Tamer Kais, nés et vivant à Haifa, qui aiment la musique, l’art et qui vivent, selon leurs propres mots « un style de vie alternatif ». En tant que palestiniens vivant en Israël, il leur est difficile d’entrer dans des boites de nuits ou des fêtes israéliennes : on ne les laisse pas y accéder. Ils ont donc décidé d’organiser leur propre collectif de soirées, de façon à pouvoir exister dans leur singularité, en tant que palestiniens, tout en créant de nouveaux espaces d’expression, de rencontres pour s’exprimer librement et faire valoir leur vision du monde. Jazar a réussi à créer des évènements au sein desquels les jeunes palestiniens se sentaient confiant, et pouvait parler l’arabe tout en faisant la fête. Il sont à l’origine des premières raves techno palestiniennes, dans les hauteurs de la Galilée.


DJ SOTUSURA

Dj Sotusura est palestinien, né en France en 1980.Il entend ses premiers morceaux de HipHop à 10 ans. Passionné de musique hip-hop depuis l’enfance, il commence le DJing en 1998 tandis qu’il vit à Los Angeles, Californie. DJ Sotusura anime des émissions radio, dont Urban Beats sur Beat FM en Jordanie et des soirées, dont celles de Radio Beirut.
Son parcours alterne entre collaboration avec des Mc venu de l’underground du Moyen-Orient tels que Ramallah Underground, Ragtop ou DAM et collaboration avec de grands artistes de Majors tels que Sean Paul ou Akon. Il a également assuré les premières parties de Salah Edin , Cilver Anneaux , Islam Jawad , stevie âme et Bluebird.


SHADI KHRIES (Versatile)

Originaire du Moyen-Orient, il a commencé sa carrière en tant que percussionniste de musique traditionnelle du Moyen-Orient. Il a depuis composé de nombreuses musiques de film, réalisé les percussions et rythmes de quantités de bandes sonores dans divers groupes musicaux qui se sont produits en live dans le monde entier (Brésil, Etats-Unis, Inde, Kazakstan, Italie, Hollande, Espagne, France, Tunisie, Maroc, Liban...).
Depuis 2013 et sa rencontre avec Guido et Hervé à chez Moune, il est devenu contributeur d’Acid Arab. Par la suite, il a commencé à travailler avec Gilb’r, président du label Versatile record, sur le projet King Ghazi qu’il réalise dans le cadre d’une résidence d’artiste à la Cité des Arts Internationale de Paris. Ses compositions hypnotisantes et entraînantes sont un savant mélange de musique traditionnelle jordanienne et de sonorités électroniques.