Accueil > Agenda > Rares Talents Festival #6 - "Earth Beat" + Patricia Essong
LE 25 avril 2017 // Concerts // Rares Talents Festival #6 - "Earth Beat" + Patricia Essong

Rares Talents Festival #6 - "Earth Beat" + Patricia Essong

Jazz, Bantu Groove


Le Festival Rares Talents ouvrira sa 6ème édition à Petit Bain avec la création originale "Earth Beat", et une carte blanche donnée à la chanteuse camerounaise Patricia Essong.

MARDI 25 AVRIL
CREATION "EARTH BEAT" + CARTE BLANCHE A PATRICIA ESSONG
Jazz, Bantu Groove
20h / 12€ en prévente*, TR, habitants du 13ème / 15€ sur place
*hors frais de location
EVENT FB
TICKETS

La nouvelle édition du Festival Rares Talents, soutenue par la pétillante Patricia Essong, marraine de l’événement, fera son ouverture le 25 avril à Petit Bain.

En première partie : "Earth Beat" avec les musiciens Julien Pestre (guitare), Maciek Lasserre (saxophone), Hilaire Penda (basse), William Ombe (batterie) et le chorégraphe Merlin Nyakam. Ce projet est une histoire dont la narration se vit comme un voyage aux lectures multiples, une exploration à travers le Bikutsi et l’Asiko, répertoires chorégraphiques et musicaux traditionnels du Cameroun.

En deuxième partie : carte blanche à Patricia Essong et ses musiciens Indy Dibong (guitare), Yann-Lou Berto (contrebasse) et Patrick Gorce (percussions). Patricia chante dans un panel de langues bantoues, un parcours régional rythmé de sonorités folk, jazzy et blues. D’une musicalité alternative et minimaliste, son dernier album "Soul Of Nu Bantu" est au service de l’émotion.

CREATION 2017 "EARTH BEAT"

MACIEK LASSERRE (saxophone)

Musicien à la créativité singulière, il évolue sur la scène parisienne et internationale avec des projets de jazz contemporain, de musique africaine et de rap expérimental. A 26 ans, il part à New-York pour étudier la musique de Steve Coleman. Il y découvre la nouvelle scène avant-gardiste new-yorkaise. De retour en Europe, il intensifie son travail d’écriture et développe le MCK PROJEKT. Son parcours l’a amené à collaborer avec des artistes tel que : Magic Malik, Steve Lehman, Ablaye Mbaye, Hpriest (Antipop Consortium), Disiz La Peste...

MERLIN NYAKAM (chorégraphie)

Merlin Nyakam surnommé "Merlin l’enchanteur", est un professeur de danse africaine et afro-contemporaine de renom. Danseur, chanteur, comédien et chorégraphe, il danse depuis l’âge de 5 ans, pour intégrer le Ballet National du Cameroun à 14 ans et devient danseur étoile à 16 ans. En 1990, il crée sa propre compagnie et est primé par le Ministère de la Culture du Cameroun. Depuis 1997, il évolue dans la compagnie Montalvo-Hervieu. En octobre 2000, il reçoit le Prix d’Accueil Studio décerné par le Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne et par la Biennale de Danse du Val de Marne, ce qui lui permet de créer sa compagnie « la Calebasse de Merlin Nyakam ».

HILAIRE PENDA (basse)

Hilaire Penda a hérité d’un génie créateur populaire qui, au Cameroun, intègre les influences extérieures, articule ingénieusement folklores et expérimentations, forgeant ainsi une musique "tradi-moderne" unique en son genre. L’as de la basse développe un style profondément personnel, éclectique, mêlant sa sève (pan)africaine à des essences jazz, funk, pop, rock. Rien d’étonnant, donc, que sa griffe soit sollicitée par des artistes des quatre coins du monde : Salif Keita, John McLaughlin, John Scofield, Laurent Cugny, Susheela Raman...

WILLIAM OMBE (batterie)

William Ombé a une longue carrière de musicien. Son parcours musical l’a amené à travailler avec Manu Dibango, Kareyce Fotso, Blick Bassy, Jaques Greg Belobo etc. Il participe jusqu’à ce jour aux projets Black Bazar (musique congolaise), Debademba (Musique mandingue) et Le Bal de l’Afrique Enchantée.

JULIEN PESTRE (guitare)

A force d’accompagner les musiciens camerounais le guitariste Julien Pestre a fini par acquérir de solides rudiments dans les différentes langues du Cameroun lui permettant de chanter à la fois de l’Assiko du Cameroun en Basa’a, le Bikutsi en Ewondo et le Makossa en Duala.

CARTE BLANCHE A PATRICIA ESSONG

Patricia Essong grandit au Cameroun et depuis son plus jeune âge, elle s’enrichit de la culture musicale locale. À l’âge de se responsabiliser, elle poursuit ses études et entreprend une belle carrière dans un cabinet de conseil en management. Le besoin d’exprimer sa musique ne la quitte cependant jamais. C’est alors un matin de janvier 2013 qu’elle décide de sortir de sa zone de confort pour aller à la rencontre de cette passion qui l’habite depuis si longtemps. Sous des influences de Miriam Makeba, Tracy Chapman, Lizz Wright, elle sort son tout premier album intitulé “Soul of Nü Bantu” en 2016. Dans cet album, elle fait le choix de l’enracinement en se réappropriant son héritage culturel bantou agrémenté de sa propre sensibilité.

Des textes invitant à l’introspection de nos valeurs, de notre spiritualité, des traditions qui se perdent, un hommage aux artistes ayant marqué des générations entières. C’est un album qui présente un panel de langues bantoues, un parcours régional rythmé de sonorités folk, jazzy et blues.