Accueil > Agenda > SOIRÉE FESTIVAL YEAH ! : NARROW TERENCE + OH ! TIGER MOUNTAIN + ARNAUD (...)
LE 16 mars 2017 // Concerts // SOIRÉE FESTIVAL YEAH ! : NARROW TERENCE + OH ! TIGER MOUNTAIN + ARNAUD REBOTINI (dj set)

SOIRÉE FESTIVAL YEAH ! : NARROW TERENCE + OH ! TIGER MOUNTAIN + ARNAUD REBOTINI (dj set)

Indie pop rock / Electronique


À l'occasion d'une soirée estampillée Festival Yeah!, NARROW TERENCE et OH! TIGER MOUNTAIN célèbreront en live la sortie de leurs nouveaux albums respectifs. Et telle une cerise bien musclée sur un gâteau déjà très gourmand, ARNAUD REBOTINI viendra ponctuer la fYEAHsta avec un dj set endiablé !

JEUDI 16 MARS
SOIRÉE FESTIVAL YEAH !
NARROW TERENCE (live)
+ OH ! TIGER MOUNTAIN (live)
+ ARNAUD REBOTINI (dj set)
Indie pop rock / Electronique
19h30 / 14€ en prévente (hors frais de location) et TR, 17€ sur place *hors frais de location
EVENT FB

NARROW TERENCE

On les avait laissés assagis, les Narrow Terence. Assagis mais en mouvement, à tourner de temples en églises, de cryptes en cinémas. La sortie de leur troisième disque avait marqué la fin d’un épisode douloureux pour les frères Puaux : des déboires judiciaires, une certaine prise de conscience aussi - tout se paie... ‘Violence with Benefits’, enregistré en 24 heures dans une chapelle du Sud, était le juste épilogue de cette période chargée. Un disque acoustique savamment orchestré, à cordes souples et à cuivres chauds, la voix d’un groupe apaisé.
Parallèlement à cette tournée expiatoire, Antoine et Nicolas donnaient naissance à Narco Terror, duo inclassable, drôle et méchant, catharsis évidente à la violence qui leur avait coûté si cher.
Enfin, dans le même temps, ils s’attelaient à l’écriture de leur quatrième opus. Alors voilà, ils sortent aujourd’hui ‘Rumble-O-Rama’, album mûri deux ans sous ces deux soleils : les Narrow, les Narco, les pénitents et les enragés. Et l’une des lignes de force de l’album passe justement par le dialogue entre ces deux pôles, le jeu constant qui se crée entre la brillance des cuivres et le son terreux des guitares, la noirceur du propos et la finesse des arrangements.
Au fil de ses douze morceaux, ‘Rumble-O-Rama’ tisse un univers composite, étrange, mais aussi étrangement cohérent. Porté par l’urgence d’un enregistrement live et mixé par Phil Avril, maître de la musique de films, l’album arpente les influences musicales et visuelles des Narrow Terence : du roman noir de Simenon aux cauchemars gothiques d’un Dracula, de Danny Elfman à John Barry... Et c’est une autre référence majeure qui vient illuminer en personne le mélancolique ‘Monster’ : Troy Von Balthazar, fondateur du groupe culte Chokebore, dont le morceau ‘Narrow’ a inspiré le nom du groupe. On ressort de l’album comme d’une salle obscure, un peu ébloui, la tête remplie d’images. Car au fond, ni anges ni bad boys, c’est au jeu des masques qu’excellent les frères Puaux et leurs complices, Alexandre Viudes et Patrik Lerchmüller. Ils règnent en maîtres sur leur univers traversé de sirènes et d’assassins, de vampires et de filles perdues, d’explosions de rage et de bonaces salvatrices. Jamais tout à fait là où on les attend, ils échangent rôles et instruments, apparaissant ici, s’effaçant un peu plus loin dans une obscurité peuplée de monstres, comme des squelettes de train fantôme - et leur son est à leur image, polymorphe, colérique, grand format : ‘Rumble-O-Rama’.
Facebook// Soundcloud // Bandcamp
> Narrow Terence - Nouvel album ’Rumble-O-Rama’ - 3 février 2017 (Enkirama / Sounds Like Yeah ! / PIAS) - Précommande

OH ! TIGER MOUNTAIN

De retour de son escapade electro pop au sein du projet Husbands, Mathieu Poulain a.k.a Oh ! Tiger Mountain nous revient toujours plus chatoyant et lumineux avec Altered Man, troisième LP sous son patronyme félin. Si son titre évoque le changement, c’est bien de transformation dont il est ici question ; O !TM continue ici sa mutation de songwriter minimaliste en producteur prolifique et impérieux.
Du chemin a été parcouru : À l’urgence extatique et aux surprises baroques de son précédent album The Start of Whatever s’ajoutent aujourd’hui l’énergie d’une rythmique basse/batterie remuante et une palette sonore enrichie où se côtoient guitares fuzz, envolées lyriques, filtres improbables et autres élucubrations électroniques. Cette production dense et foisonnante reste cependant au service de chansons concises, tirées au cordeau, avec toujours comme fil rouge cette voix rare, affirmée et rocailleuse.
Loin de toute orthodoxie rock, pop ou indie, le marseillais fait feu de tout bois et se nourrit allègrement d’un demi-siècle de musique : classic rock 70s, pop baroque 60s, indie rock 90s, musiques électroniques d’hier et d’aujourd’hui et autres collages sonores.
Si cet Altered Man irradie dès la première écoute une joie spontanément contagieuse, il en déborde surtout cette sensation de folie sous-jacente que seules peuvent engendrer les expériences solitaires et artisanales de studio, de Todd Rundgren à Brian Wilson, ou, plus proches de nous, des Flaming Lips, Beck et consort aux riches heures du collectif Elephant 6 (Olivia Tremor Control, Of Montreal).
Seul aux manettes de son home studio mobile, Mathieu Poulain continue de frayer son chemin dans l’indie rock, s’affranchissant cette fois des choix esthétiques du lo-fi tout en ne reniant pas une forme de DIY et de contemplation béate, n’hésitant pas à faire le grand écart entre le travail léché et obstiné des années 70 et l’urgence technologique du XXI° siècle. Car au-delà de l’euphorie et du foisonnement de surface se cachent une mélancolie pleine de doutes, drôle parfois, très contemporaine : Né dans les années 80, le chanteur essaie de comprendre un monde qui aura subit depuis bien des révolutions depuis le modem souffreteux de son adolescence et les distortions du réel qui s’en suivirent. Un disque dépourvu de fétichisme, donc, qui ne reconnaît d’époque que la sienne : « Nothing is real & Everything hurts ».
Nicolas Debade, Novembre 2016.
Site // Facebook // Soundcloud

Oh ! Tiger Mountain - Nouvel album ’Altered Man’ - 24 mars 2017 (Microphone Recordings / Sounds Like Yeah ! / PIAS)

ARNAUD REBOTINI

Auteur, compositeur, interprète, producteur et remixeur, il est aujourd’hui une figure emblématique de la musique électronique. Sa force majeure : rester à la croisée des genres, tout autant avant-gardistes qu’intemporels, et les marier. Son projet Zend Avesta (Organique, Universal 2000) associa ainsi orchestre de chambre et musique électronique.
Avec ses synthétiseurs analogiques, il devint une figure centrale de la nouvelle scène électro internationale marquant le retour à l’utilisation des machines électroniques. Ses performances lives sont depuis toujours unanimement saluées (Music Components Citizen 2008, Someone Give Me Religion, K7 2010). Aussi, ses remixes pour Depeche Mode, David Guetta, Rammstein, The Rapture, Bloc Party, Acid Washed, ou Nitzer Ebb s’associent-ils tout autant à sa présence dans les clubs et festivals les plus prisés (lives et DJing) qu’à sa collaboration avec le GRM et, tout particulièrement avec Christian Zanési, sous le projet Frontières.
Arnaud Rebotini est aussi le producteur d’autres artistes comme Denez Prigent, Yan Wagner ou Rafale.
Site // Facebook // Soundcloud


Crédit photo Olivier Boulet & RCA Factory