Accueil > Agenda > SOIREE HOMMAGE A VIOLETA PARRA
LE 2 juillet 2012 // Concerts // SOIREE HOMMAGE A VIOLETA PARRA

SOIREE HOMMAGE A VIOLETA PARRA

Musique chilienne


Le réalisateur de Machuca, Andres Wood, présente en avant-première au Festival Paris-Cinéma, son nouveau film, VIOLETA, qui représentait cette année le Chili aux Oscars et a remporté le Prix du Meilleur Film Etranger au Festival de Sundance 2012 ! Puis ANGEL PARRA rendra hommage à sa mère, VIOLETA, sur Petit Bain !

Lundi 2 juillet
SOIREE HOMMAGE A VIOLETA PARRA
19h30 : VIOLETA D’ANDRES WOOD au Mk2 bibliothèque
22 h : ANGEL PARRA chante VIOLETA
+ GUESTS
Musique chilienne
19h30 / 10 € (8 € sur présentation du billet cinéma du film Violeta et du Pass Paris Cinéma)

VIOLETA

Ce film retrace le destin exceptionnel d’une figure populaire incontournable de la culture chilienne qui a contribué à préserver dans son pays et rendre célèbres dans le monde entier le meilleur des chansons traditionnelles chiliennes : Violeta Parra (magnifiquement interprétée dans le film par Francisca Gavilán), comparée à des légendes telles que Bob Dylan aux Etats-Unis ou Edit Piaf en France. Sa chanson la plus connue, « Gracias a la Vida », a ainsi été reprise par de nombreux artistes, de Joan Baez à U2, en passant par Mercedes Sosa ou encore Luz Casal.
Chanteuse, poète, peintre, artiste globale mais surtout militante et femme au tempérament intense et volcanique, Violeta Parra a mené une vie passionnée et tourmentée que le cinéaste nous livre avec tact et tendresse, depuis son enfance jusqu’à sa disparition en 1967.
Violeta sortira en salles en France le 10 octobre 2012.
Dans le cadre de cette avant-première exceptionnelle, Ángel Parra rend hommage à sa mère, en chantant ses chansons, accompagné de 4 musiciens et d’invités-surprise.
Chanteur, auteur et compositeur, Ángel Parra a enregistré près de 70 albums et composé la musique de plusieurs films.


ANGEL PARRA

Angel Parra est né au Chili en 1943, à Valparaiso. Très jeune, il découvre la musique et se met à parcourir le pays, apprenant et collectant les chansons populaires chiliennes en compagnie de sa mère, la légendaire Violeta Parra.
En 1960, avec sa famille, il vient en Europe, travaille la guitare, compose et donne des concerts dans plusieurs pays. A Paris, avec sa sœur, il forme le duo "Isabel & Angel". De retour au Chili, en 1964, il participe à la campagne électorale de Salvador Allende. A Santiago, Isabel et Angel fondent "La Peña de los Parra", lieu de rencontre et de créativité pour "la Nouvelle Chanson chilienne" en pleine expansion. On voit s’y côtoyer de nombreux chanteurs et poètes : Pablo Neruda, Violeta Parra, Silvio Rodriguez, Victor Jara, Pablo Milanes, Mercedes Sosa, Atahualpa Yupanqui…
En 1973, Angel Parra est arrêté et incarcéré. Comme Victor Jara, il dérangeait la dictature de l’époque par ses textes et ses chansons révolutionnaires (textes contestataires, sympathisants de la pensée de Che Guevara) et par son esprit de liberté trop prononcé. Angel eut plus de chance que Victor Jara qui succomba aux tortures que lui infligèrent les militaires d’alors.
En mars 1988, Jack Lang, ministre de la culture, le fait officier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Un an plus tard, il retrouve le Chili après 16 années d’exil.
Il a enregistré près de 70 albums et composé la musique de plusieurs films dont "La Tierra Prometida" et "Actas Generales de Chile" de Miguel Littin.


FESTIVAL PARIS CINÉMA
Du 29 juin au 10 juillet

10 ans déjà que le Festival Paris Cinéma anime la capitale chaque début d’été réunissant les personnalités du cinéma mondial pour un rendez-vous incontournable. Audace, découverte et convivialité seront les mots d’ordre de ce dixième anniversaire.
Le festival vous proposera au total plus de 250 films dans 14 lieux : avant-premières prestigieuses, films inédits en compétition, hommages riches et vivants, masterclass avec de grands noms du cinéma… Et en 2012, c’est un dragon asiatique, terre d’accueil fertile d’une longue tradition du cinéma chinois, ville-pays d’un dynamisme inouï qui sera célébré : Hong Kong. Paris ouvrira grand ses écrans à ses stars, son glamour, sa frénésie, mais aussi à l’inventivité de ses cinéastes. Plus de 90 films, en présence d’invités, pour un hommage où se côtoieront des mélodrames des années 50, des films rares de la nouvelle vague, et des inédits de la nouvelle génération du cinéma hongkongais.